J                                                                              

                                                                                     MARIANNE NAHON

                                                                                            Officier des Arts et des Lettres
 



Ses parents, Charlotte-Aline Liebert et Yves Bayet.
De 18 à 21 ans, Marianne vit chez son grand-père Albert Bayet, Président de la Presse et de la ligue de l’enseignement.                      

Son arrière grand père Alphonse Aulard est historien.
Elle interrompt ses études de lettres pour suivre les cours de Madame Dussane, afin de devenir comédienne.
Fin 1960 épouse Pierre Nahon


1962
Naissance d’Isabelle, écrivain aujourd’hui sous le nom d’Isabelle Sobelman


1967
Naissance de Sébastien, musicien impliqué dans l’art contemporain


1969
Naissance d’Alexandre. Réalisateur aux USA, il prépare en 2013 son premier long métrage


1960-1970
Relations-publiques des sociétés de productions de films publicitaires et de courts métrages dirigées par Pierre Nahon.
Parallèlement à leur activité professionnelle, Marianne et Pierre Nahon sont collectionneurs d’Art Contemporain.
Plusieurs films naissent de ces rapports étroits : Titus Carmel, Hans Hartung, Jean Dubuffet


1972
Année sabbatique


1973
Création de la galerie Beaubourg
C’est la galerie de CESAR, ARMAN, TINGUELY, SPOERRI et Yves KLEIN (Nouveau réalisme) mais c’est à la galerie Beaubourg aussi qu’on a pu voir des expositions d’Andy Warhol, Larry Rivers, Frank Stella, George Segal, Nam June Paik, Jim Dine et évidemment de Marcel Duchamp ou de Francis Picabia.
Les jeunes artistes ne sont pas oubliés avec Robert Combas, François Boisrond, Jean-Michel Basquiat ou Kenny Scharf voire Fabrice Hyber.

1993
La galerie Beaubourg délocalisée à Vence au château de Notre-Dame des fleurs permet de donner une nouvelle dimension à l’action menée en faveur des artistes.


2004
Après dix ans à Vence, plus de trente ans depuis l’ouverture à Paris, la Galerie Beaubourg cesse d’être un lieu public ; Marianne et Pierre Nahon retrouvent Paris où ils redeviennent collectionneurs et se consacrent à l’écriture.

Marianne Nahon a publié : « Riviéra » son premier roman en 1999, « Au secours, docteur Freud ! » en 2007, « Courbet, l’Atelier du Peintre » une pièce de théâtre illustrée par Charles Matton en 2008, l’« Histoire de la Comtesse de Castiglione » et « l’éternel retour de la Castiglione » en 2009 .